Comment déguster une bière ?

La bière, c’est la boisson de la convivialité et du partage par excellence, il y a celle que l’on prend lorsqu’on se retrouve entre amis, celle que l’on boit entre collègues après une journée de travail,… mais si tu t’intéresses un peu à ce que tu bois, il est intéressant que tu prennes le temps de déguster et d’apprécier la bière que tu tiens entre tes mains pour pouvoir en apprécier toutes les subtilités.

Tu cherches à améliorer ta perception du travail des brasseurs et à mieux déceler les ingrédients utilisés lors du brassage ? Alors trouves-toi une bonne bière et laisse toi guider par le loup !

1. Sers ta bière à la bonne température

Pour déguster une bière dans les meilleures conditions, il faut que celle-ci soit à la température adéquate. La plupart des bières sont plus agréables à déguster fraîches (entre 6° et 14°), mais d’autres peuvent être consommées à température de cave, c’est le cas des Imperial Stout par exemple. Certaines bières plus complexes et travaillées vont ainsi révéler des parfums différents au fur et à mesure qu’elles se réchauffent.

2. Sers ta bière dans un verre

Pour commencer, une bonne bière se boit dans un verre afin de pouvoir en apprécier toutes ses caractéristiques et qu’elle puisse libérer tous ses arômes. Choisis un verre à pied, à la forme plutôt arrondie et ayant un col resserré, un verre à vin par exemple, cela te permettra de concentrer les arômes qui se dégageront de ton verre. Il est préférable de rincer ton verre à l’eau froide avant d’y servir ta bière. Cela te permettra d’évacuer les petites impuretés qui s’y trouvent et d’éviter à la bière de trop mousser. Sers ta bière doucement en inclinant ton verre à 45° puis redresse le pour la fin du service.

3. Sers toi… de ta vue

Les bièrologues parlent d’analyse sensorielle de la bière car tous les sens sont mis à contribution lors de la dégustation. Pour la vue, il s’agit de mettre des mots sur la couleur, la transparence, l’épaisseur de la mousse et sa persistance. La bière est la boisson alcoolisée qui a la plus grande variété de couleurs, n’hésites pas à la décrire avec tes propres mots. Si ta bière est trouble et que tu vois des petites particules en suspension, c’est tout simplement qu’elle n’a pas été filtrée et que des levures sont toujours présentes dans ta bouteille.

4. Sers toi… de ton odorat

Passe ton verre rapidement près de ton nez : cette odeur est ce qu’on appelle le bouquet. Ensuite, plonge le nez dans ton verre et respire à plusieurs reprises. Lors de ces deux étapes, tu dois faire appel à ta mémoire olfactive et essayer de mettre des mots sur ce que tu sens : des céréales, des fruits, des fleurs, une odeur végétale peut être ?

5. Sers-toi… de ton toucher

La texture de la bière et sa pétillance vont influencer ton ressenti vis-à-vis de celle-ci. Est-ce que la bière a une texture épaisse ou est-elle plutôt aqueuse ? Est-elle très pétillante ? Si c’est le cas, les bulles sont-elles fines ou épaisses ?

6. Sers-toi de ton goût

Une fois que tu as pris ta première gorgée, place à l’analyse des saveurs fondamentales : salée, sucrée, acide, amère, l’umami ? Arrives-tu à ressentir au goût ce que tu avais décelé au nez ? Est-ce que ce que tu ressens est bien caractéristique de ce type de bière? Puis essaies de creuser ton ressenti, par exemple si tu retrouves des fruits, sont-ils apportés par les houblons ou par un ajout de fruit ? Quels sont ces fruits ? Et qu’en est il de la longueur en bouche ? A savoir qu’à la différence du vin, la bière ne se recrache pas car elle révèle toutes ses saveurs grâce à la rétro-olfaction, les arômes se révélant ainsi par voie nasale.

7. Pour aller plus loin

Il est possible de se perfectionner grâce à certains livres qui traitent du sujet. Tu peux si tu le souhaites, te faire des petites fiches de dégustation en version papier ou bien en version numérique grâce notamment à des applications telles qu’Untappd, qui te permettront ainsi de comparer ton ressenti à celui d’autres personnes. Tu peux également faire des dégustations en groupe, en partageant plusieurs bouteilles on peut évidemment goûter plus de bières. Les festivals de bière sont aussi de bonnes opportunités d’améliorer son palais car elles permettent de goûter à des bières très différentes en petite quantité tout en échangeant avec des brasseurs. D’ailleurs lors de ces festivals il n’est pas rare de pouvoir participer à des ateliers de dégustation organisés par des bièrologues.

Toutes ces petites analyses doivent te permettre de comprendre ce qui te plaît dans la bière que tu es en train de déguster. Dans tous les cas, il faut savoir qu’une dégustation est quelque chose de propre à chacun, qui dépend aussi de tout ce que nous avons bu et mangé depuis notre enfance, de notre humeur, ainsi que de nos goûts. Par exemple j’aime beaucoup l’ananas et la mangue et je les identifie souvent dans certaines bières houblonnées, peut-être à tort parfois, du fait que j’apprécie beaucoup ces deux fruits.

Ce qui est sûr c’est que pour retrouver certaines saveurs et arômes dans une bière, encore faut-il les connaitre, d’où mon conseil principal pour progresser : sentir et goûter, autant que possible, autant de choses possibles et aussi souvent que possible ! Et je ne parle pas que de bières bien sûr !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s